34

Ces derniers temps, j’ai écouté des trucs un peu différents de l’habituel surf/pop/punk/garage music Californienne aux refrains euphoriques chantées sous acides, vantant la tequila, le soleil et les galloches hybrides…
Je suis plutôt retombé sur un rock dur, stable comme un paquebot, sans concession et un peu macho, plus particulièrement les 2 premiers albums de Queen Of The Stone Age et encore plus précisément les chansons chantées par Mark Lanegan au sein de cette formation.
Loin d’être membre à part entière du groupe, Mark est un électron libre, qui se permet de participer à seulement quelques chansons par albums, en tournée il sort de l’ombre backstage en plein concert, chante ces textes d’une voie rauque et passionnée puis disparait aussi vite qu’il est apparu dérangeant ainsi l’audience.
Je vous laisses découvrir les faits d’armes de ce pionner de la scène Grunge de Seattle grâce à la culture google mais sachez que contrairement à lui la plupart de ses potes n’ont pas connus la fin des 90’s.

En bonne sangsue et d’après l’électro-encéphalogramme que je m’auto administre, la petite composition qui suit a été fortement inspirée de ces longues écoutes bien que je ne me targue pas d’avoir 0,1% du talent musicale de Mr Lanegan.